Sentier des Explorateurs
>>
Accueil
>
Rando pédestre
>
Sentier des Explorateurs
Prémanon

Sentier des Explorateurs

Faune et flore
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Cette balade forestière et valonnée, proposée par les enfants de CM1-CM2 de l’école de Prémanon au cours de l'année 2018 - 2019, est destinée aux familles curieuses de nature.

Dans les pas des petits explorateurs de Prémanon, la forêt proche du village regorge de traces et d'indices de la vie, dans l'air, sur terre mais aussi sous terre, tous révélateurs de sa diversité et de son équilibre.

Au fil du chemin, vous en apprendrez également plus sur la forêt du Haut-Jura, lieu riche aux mutiples acteurs et usages.


Les 11 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Traces

    Dans la forêt vivent des animaux sauvages, difficiles à apercevoir. Ils ont peur et se cachent dès qu'ils nous entendent. Mais si vous êtes attentifs, vous pourrez trouver leurs traces: des crottes, des empreintes, des poils et des plumes ...

    - Empreintes de sabots : chamois, chevreuil ou cerf ?

    - Empreintes avec des coussinets : celles du renard et du chien laissent visible les griffes, qui sont par contre rétractiles chez le lynx.

    Le saviez-vous ? BIODIVERSITÉ :
    Les milieux forestiers sont des réservoirs de biodiversité. La conservation d'habitats diversifiés et favorables à l'ensemble des espèces passe par le maintien d'une diversité d'essences forestières, une diversité d'étages de végétation (horizontale et verticale) et un respect de la dynamique forestière.

  • Faune

    Le Grand Tétras

    Le Grand Tétras est menacé de disparition, on ne trouve plus qu'une centaine d'individus dans la forêt du Haut-Jura. C'est pour cela que certains secteurs de la forêt du Haut-Jura ne sont pas totalement accessibles aux périodes où cet oiseau est le plus fragile (15 décembre au 30 juin). Cet oiseau aussi appelé coq de bruyère mange des aiguilles de sapin. Tout comme la neige et l'épicéa, le Grand Tétras est le symbole de notre village Prémanon, comme on le voit sur le blason du village.


    Le saviez-vous ? CHANGEMENT CLIMATIQUE :
    Le changement climatique peut entrainer des modifications importantes des conditions de vie des différentes espèces. Ce phénomène global intervient en plus de nombreux facteurs impactant la biodiversité forestière (destruction et fragmentation des habitats, augmentation de la pression humaine, etc…). Pour agir, les forestiers et les structures de protection de l'environnement mettent en place certaines actions : adaptation de la gestion forestière, limitation d'accès à certaines périodes, communication auprès du grand public …
  • Faune

    Hibou – Chouette

    Dans notre forêt vivent aussi le hibou moyen-duc et la chouette de Tengmalm. Ne les confondez pas: les hiboux (mâles et femelles) ont des aigrettes, tandis que les chouettes n'en ont pas! Les aigrettes sont de petites touffes de plumes, à ne pas confondre avec des oreilles !

    Ces oiseaux sont des rapaces qui avalent leurs proies « tout rond » mais ne peuvent pas digérer les os, les poils... Alors ils recrachent des pelotes de réjection, à ne pas confondre avec des crottes.
    Le saviez-vous? Chouettes et hiboux savent faire pivoter leur tête à presque 360°.

    Le saviez-vous ? SAPIN PRÉSIDENT :
    Dans de nombreuses forêts du Jura existe un sapin président. Cet arbre est choisi pour sa taille et son diamètre important, et est élu lors d’une cérémonie officielle. Il restera le sapin président jusqu’à sa mort naturelle.

  • Faune

    Amphibiens

    Au printemps, dans cette petite clairière, se trouve une « gouille », petite mare où vous pourrez observer les tritons. Attention, comme de nombreux amphibiens, ils sont protégés alors ne les capturez pas !
    Les tritons sont des animaux terrestres et vivent dans la forêt mais ils pondent leurs œufs dans l'eau. Les têtards qui en sortent sont aquatiques jusqu'à leur métamorphose : les branchies sont remplacées par des poumons. Soyez attentifs et vous pourrez surprendre dans les herbes des grenouilles rousses, nombreuses dans notre forêt. Comme les tritons, elles hibernent l'hiver en se cachant dans des trous, sous des feuilles.

    Le saviez-vous ? TRAITEMENT DE L'EAU ET PROTECTION :
    Par les racines, les arbres cherchent l’eau en profondeur, la purifie et la rende disponible aux autres végétaux. Le couvert des houppiers limite l’évapotranspiration des plantes lors des fortes chaleurs. Enfin, lors de fortes pluies, les racines des arbres limitent l’érosion des sols.
  • Flore

    Résineux

    Notre forêt est peuplée de deux célèbres conifères: l'épicéa, majoritaire, et le sapin.
    Comment les différencier ?
    Cherchez autour de vous et observez :
    Tronc d'épicéa : l'écorce est rugueuse, un peu rouge et « écaillée »
    Tronc de sapin : l'écorce est grise claire, plutôt lisse.
    Aiguilles de sapin : dessous on aperçoit 2 lignes blanches parallèles, comme les traces de « ski du lutin ».
    Et maintenant, frottez dans votre main les aiguilles du sapin puis sentez-les! Alors... surprise : vous repérez l'odeur des agrumes ? Les aiguilles de l'épicéa, elles, n'ont pas d'odeur !

    Le saviez-vous : EXPLOITATION :
    Les essences majoritaires de ce massif sont liées en partie à l’altitude et au climat. La gestion forestière a favorisé la croissance de résineux de grande taille afin de pouvoir utiliser le bois pour la construction et la menuiserie.
  • Faune

    Vers de terre

    On oublie souvent ce qui se passe sous nos pieds, dans la terre. Mais des êtres vivants très importants et très nombreux y travaillent : des vers de terre, insectes, bactéries décomposent la matière organique du sol (feuilles mortes, cadavres d'animaux). Ils la transforment en sels minéraux qui nourrissent les végétaux de la forêt. Les vers de terre permettent aussi d'aérer la terre. L'eau et les racines s'y infiltrent mieux ainsi.

    Le saviez-vous ? LE SOL :
    Les interactions entre insectes, animaux et champignons favorisent la croissance des végétaux. Le tassement du sol impacte fortement cette vie, même à partir du premier passage.
  • Point de vue

    Mont Fier

    Découvrez ce magnifique panorama. Au premier plan du paysage, une prairie. Plein Nord : la vallée de la Bienne, Morez, Morbier.

    Au Nord-Ouest : le Mont-Fier (prononcez «Fié») fait la fierté de Prémanon. À 60° : le Fort des Rousses Au Nord-Est : le massif du Noirmont.

    Le saviez-vous ? PROPRIÉTÉ PRIVÉE ET PUBLIQUE :
    Le massif forestier semble être composé d’une seule pièce. Pourtant, les propriétaires sont nombreux, pour des surfaces très variables. Environ 50% de la forêt jurassienne est publique, majoritairement aux communes. Lorsque vous faites deux pas en forêt, un pas est en forêt privé.

  • Faune

    Chevreuil, chamois et cerfs

    Cette forêt est traversée par des grands herbivores ongulés dont vous avez peut-être repéré des empreintes ou des crottes. Regardez la petite falaise à votre droite: on peut apercevoir une coulée, qui témoigne de leur passage ! Ils sont très agiles ! Chez les chevreuils et les cerfs, des bois poussent sur la tête des mâles. Ils tombent à l'automne et repoussent chaque année ! Chez le chamois, mâles et femelles ont des cornes sur la tête, et les gardent toute leur vie ! Les cornes font partie du crâne.

    Le saviez-vous ? REBOISEMENT :
    Sur un plus long terme que les bois des cerfs, la forêt se renouvelle. Les vieux arbres tombent à cause de tempêtes, maladie ou vieil âge, et laissent la place aux jeunes graines qui vont se développer. L’homme accompagne cette évolution en prélevant les vieux arbres avant leur dépérissement pour utiliser le bois dans la vie quotidienne.
  • Faune

    Le Pic noir et le coucou

    Dans notre forêt vivent deux oiseaux faciles à observer ou à entendre: Le pic noir a une crête rouge sur la tête. Il fait des trous dans le bois pour se nourrir des insectes xylophages. Il est capable de frapper 20 fois par seconde. Le pic s'est bien servi dans cet épicéa ! Vous reconnaîtrez facilement le chant du coucou ! En revanche, savez-vous que le coucou a un comportement un peu étrange avec ses poussins : il ne s'en occupe pas du tout !

    Le saviez-vous ? BOIS MORT :
    Si les forestiers utilisent le bois produit en forêt, ils en laissent une partie sur place. Les feuilles, branches et bois morts sont une source de nourriture pour les insectes xylophages et permettent de renouveler la matière organique du sol. 
  • Faune

    Terriers

    Guettez les terriers, ils sont nombreux dans la forêt. Le blaireau est un bon fouisseur, il creuse des terriers gigantesques. Chaque chambre est remplie d'herbe sèche. Le renard n'est pas si bon fouisseur alors le blaireau accepte de cohabiter avec lui. Dans le terrier, ces animaux cherchent un abri pour y dormir mais surtout pour cacher leurs petits et des réserves de nourriture.

    Le saviez-vous ? PARTAGE D'UN MILIEU COMMUN :
    La forêt est un milieu partagé, en équilibre avec de nombreux écosystèmes. Toutes les personnes agissant en forêt sont garantes de cet équilibre et se doivent de le conserver pour préserver ce milieu magnifique. 
  • Histoire et Patrimoine

    L'Espace des Mondes Polaires Paul-Émile Victor

    Les icebergs, les ours polaires, les manchots, les Inuits, les expéditions : l’Arctique et l’Antarctique évoquent à chacun d’entre nous des images, des légendes, des mots … Bien qu’éloignés géographiquement, les pôles font partie de notre culture. Unique en Europe, l’Espace des Mondes Polaires – Paul-Émile Victor propose à tous une immersion complète dans cet univers fascinant : la patinoire devient alors une évocation de la banquise tandis que le musée convie les visiteurs à une exploration complète des mondes polaires. Au moment où les pôles sont à la fois devenus des milieux fragilisés, des territoires très convoités et des observatoires privilégiés de l’état de santé de notre planète, ce nouvel équipement ouvert en début d’année 2017 se positionne comme le centre culturel et ludique de référence avec pour mission de sensibiliser les publics tout en leur offrant un moment de détente.

    En savoir plus : http://www.espacedesmondespolaires.org/


Description

  1. Depuis le JARDIN DES RANDONNEURS, traverser le parking de l'Espace des Mondes Polaires et s'engager sur le sentier qui monte dans le bois à gauche (balisage blanc/rouge).

    Soyez très attentifs au balisage de ce nouveau sentier dans ces 300 premiers mètres qui vient couper plusieurs chemins forestiers.

    Observez que les randonneurs et les naturalistes ne sont pas les seuls à profiter de la forêt : les amateurs de VTT aménagent quelques parcours, les enfants construisent des cabanes et un sentier raquettes emprunte, l'hiver, un itinéraire commun au vôtre par endroit.

  2. Après un premier vallonnement, déboucher le long d'un mur en pierre sèche typique du paysage haut-jurassien. En suivant le balisage, tourner à droite sur un chemin d'exploitation forestière puis au bout de 20m remonter à gauche vers le Bois des Explorateurs.

  3. Au Bois des Explorateurs, le sentier longe une petite crête à gauche pour rejoindre un chemin à suivre à gauche à l'arrière des maisons. A plat dans un premier temps, puis en se laissant descendre dans un vallon, rejoindre la route au carrefour Route du Mont Fier.

  4. Avec prudence, suivre la petite route à gauche et longer le village de vacances. Dans le virage, découvrir la vue sur le Mont Fier, sommet emblématique de Prémanon.

  5. Faire demi-tour pour retrouver le carrefour Route du Mont Fier.

  6. Suivre tout droit la route sur 150 mètres (balisage jaune) en passant au pied d'un affleurement rocheux où la roche calcaire se délite.

  7. Au poteau de rappel, monter un chemin enherbé à droite au creux du petit vallon. Après 100 m de bonne montée bordée de framboisiers, soyez à nouveau attentif au balisage.

  8. Trouver une nouvelle sente qui monte à gauche au Bois des Explorateurs.

  9. Rejoindre par le sentier emprunté à l'aller, votre point de départ, au JARDIN DES RANDONNEURS.
  • Départ : Prémanon
  • Arrivée : Prémanon
  • Communes traversées : Prémanon

Profil altimétrique


Recommandations

Ce parcours emprunte des chemins forestiers. Aussi pour le respect des propriétaires et des exploitants qui vous autorisent le passage et pour la tranquillité de la faune sauvage, vous êtes invités à rester sur les sentiers balisés.

Merci de tenir votre chien en laisse si vous en avez un.

Les fleurs sauvages sont belles, elles peuvent être rares et protégées et fanent souvent rapidement. Ne les cueillez pas ! Elles raviront les prochains randonneurs.

En cas de travaux forestiers (abatage, débardage…), pour votre sécurité, sachez renoncer et faites demi-tour.

Sentier d'interprétation
Les sentiers d'interprétations ou sentiers de découverte, sont des parcours aménagés très facile, particulièrement indiqués pour les familles, et équipés de panneaux d'informations. Ces panneaux permettent aux usagers de comprendre les milieux qu'ils traversent avec des données historiques, scientifiques, géologiques, culturelles ou naturelles.

Accès routiers et parkings

Depuis le centre village de Prémanon, se rendre au parking de l'Espace des Mondes Polaires / Jardin des Randonneurs.

Stationnement :

Parking de l'Espace des Mondes Polaires, chemin des Maquisards

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :