Boucle 7 : Lajoux-les Molunes
Lajoux

Boucle 7 : Lajoux-les Molunes

En famille
Faune et flore
Naturel
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Petite boucle familiale de 21km, accessible à tous dans le berceau du Parc Naturel Régional du Haut-Jura pour une découverte des Hautes Combes, au pied des Monts-Jura.

Suivre le balisage vélo 7 vert

Les 11 patrimoines à découvrir

  • Histoire et Patrimoine

    La mainmorte, servage des abbés

    La conquête de la haute-Joux, débute ici au Vème siècle. AU XVème siècle, une forme de servage imposé par la très puissante abbaye de Saint-Claude oblige les familles à rester sous le même toit; il s’agit de la mainmorte. La mainmorte est en partie à l’origine du développement de l’artisanat à domicile dans la mesure où aller travailler en ville, c’était prendre le risque de perdre les biens familiaux.
  • Histoire et Patrimoine

    Des richesses bien à l'abri

    Sur la gauche du chemin, vous pouvez voir un grenier fort, bâti en retrait de la maison d’habitation. Ce qu’il abrite aujourd’hui … nul ne le sait. Mais n’hésitez pas à visiter celui de la Maison du Parc à Lajoux. Les clés valent, à elles seules, le coup d’œil!
  • Flore

    La diversité floristique des prairies naturelles

    Les prés devant vous sont l’une des richesses du Haut-Jura. Les prairies de fauche recèlent ici une extraordinaire diversité de plantes. Jamais labourées ni ensemencées: la plupart des prairies de la région sont naturelles.
  • Flore

    Dans le bal des fleurs, la Gentiane jaune

    Caractéristique de ces milieux, la Gentiane jaune ou grande gentiane vous accompagnera tout au long de cette randonnée. Un détail amusant: écrasez entre vos doigts les fruits de la Gentiane, reconnaissez-vous cette odeur? C’est celle des petits pois.
  • Pastoralisme et Agriculture

    Une artiste qui s'ignore : La Montbéliarde

    Sans cette vache, à la belle robe blanche tachée de roux, les paysages ne seraient pas ce qu’ils sont: vastes espaces dévolus au pâturage, ponctués ici et là de fermes, de longs murets de pierres sèches et de boqueteaux. Sans elles non plus, les fromages d’ici ne seraient pas aussi célèbres! Seul leur lait permet les productions locales d’appellation d’origine protégée comme le comté, le bleu de Gex et le morbier.
  • Point de vue

    Point de vue des Platières

    De ce petit toit du monde jurassien se laisse admirer la Haute-Chaîne du Jura, Bellecombe et ses étendues de pâturages. De l’est au sud, le Montrond, puis le Colomby de Gex et son jumeau, le crêt de la Neige, et enfin la pyramide du Reculet. Dans l’axe des Platières, au sud-ouest, le triangle du crêt de Chalam est immanquable.
  • Faune

    L'Alouette lulu

    Lu,lu,lu,lu,lu,lu … lu,lu,lu,lu,lu,lu, vous devinez ce qui lui a valu son drôle de nom? Et oui, ce chant, pipissant, monotone, qu’elle émet en vol au dessus des pelouses rases durant les belles journées de printemps. C’est presque votre seule chance de détecter cet oiseau si discret quand il est au sol.
  • Géologie

    Combe sommitale de Laisia

    Une combe est une vallée creusée au sommet et dans l'axe d'un pli anticlinal. Elle est dominée de chaque côté par des versants escarpés, les crêts. La dépression se forme grâce à l'érosion du toit de l'anticlinal qui se produit dès son émersion marine et le début du plissement. « La fracturation des voûtes anticlinales est à l'origine d'une accélération des processus d'érosion d'origine physique (déchaussement, cryoclastie...) et chimique (dissolution) et responsable du creusement des combes ».

    De même que les autres formes typiques du relief jurassien, la combe est un relief structural fréquent dans le Jura.
  • Géologie

    Les dolines

    Observer deux petites dépressions au milieu du champ à droite. Ces dépressions de forme circulaire, généralement plus larges que profondes, se nomment « dolines ». Elles sont une révélation du sol karstique liée à la dissolution de la roche. Elles se créent par fracturation des calcaires, dont les fissures s’élargissent par dissolution et par évacuation. Elles se trouvent en grand nombre là où les calcaires ont subi une importante fissuration, le long des failles ou des sommets d’anticlinaux, comme c’est le cas ici.
  • Pastoralisme et Agriculture

    Les vaches et le comté

    Les vaches mangent de l’herbe mais cela ne suffit pas. Pour faire du lait, elles ont dû avoir un veau. Pendant la journée, elles broutent. Matin et soir, elles vont en salle de traite. Dans la nuit le camion qui vient de la fromagerie récupère le lait de plusieurs fermes. Tôt le matin, les fromagers font cailler le lait en le chauffant et en ajoutant de la caillette de veau (estomac) pour faire le comté. C’est la qualité de l’herbe qui détermine le bon goût du comté. Emy et Sacha C.
  • Histoire et Patrimoine

    La Maison du Parc

    La Maison du Parc, siège du Parc naturel régional du Haut-Jura, remarquable par son architecture et ses façades tavaillonées, propose une découverte du territoire à travers une exposition, des projections et la visite d’un grenier fort. L’exposition entraîne vers chacune des dimensions du Haut-Jura, dans une ambiance colorée, moderne et interactive: les paysages, la nature, les savoir-faire et les industries, le tourisme,l’agriculture et la forêt. La balade sonore propose un moment inattendu, poétique et imagé, pour pénétrer la nature haut-jurassienne par ses sonorités exceptionnelles. Enfin, deux films paysagers remarquables et récents, l’un consacré à la géologie du massif jurassien et l’autre, aux tourbières, complètent et illustrent la visite.

Description

C'est à Lajoux que se trouve depuis 2004 la Maison du Parc Naturel Régional du Haut-Jura, véritable fourmilière qui veille sur un territoire de 178 000 hectares, 122 communes réparties sur trois départements (Ain, Jura, Doubs) et deux régions (Rhône-Alpes, Franche-Comté). Lajoux, c'est également l'un des hauts-lieux du ski de randonnée, secteur à la fois rural et touristique. Le circuit paresse entre les combes où s'égrènent de vieilles fermes typiques, bardées de tavaillons (lamelles de bois posées sur le pignon le plus exposé aux intempéries).

De vastes étendues d'herbe rase, des biefs (ruisseaux), des pessières (forêts d'épicéas), des troupeaux de montbéliardes et une vue incroyable sur la chaîne des Monts-Jura à portée de main. Ce secteur des Hautes Combes est en fait un petit toit du monde dominant d'un côté la vallée de la Valserine et de l'autre la vallée du Tacon.

La route passe à deux doigts des Molunes, le plus haut village de Franche-Comté à 1 270m d'altitude et des Moussières, berceau de la fabrication du Bleu du Haut-Jura, AOC fromagère locale. La route revient tranquillement jusqu'à Lajoux par le Manon.
  • Départ : Lajoux
  • Arrivée : Lajoux
  • Communes traversées : Lajoux, Septmoncel les Molunes, Bellecombe et Les Moussières

Météo


Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.

Grand tétras

Le Grand Tétras est une espèce emblématique des forêts de montagnes françaises. Son apparence et son comportement font de lui un oiseau très atypique. Pouvoir l’observer relève d’un vrai défi, tant cet oiseau est discret, mais s’avère être un souvenir mémorable.

En hiver, son activité est réduite au minimum. Il passe la quasi-totalité de la journée perché dans un arbre et consomme uniquement des aiguilles de sapin. Une nourriture très peu énergétique. Cette période est critique pour sa survie. Un oiseau subissant un dérangement régulier va puiser dans ses maigres réserves et finir par en subir les conséquences. Sa sensibilité à la prédation aura augmenté, ou bien il dépérira simplement à cause du manque d’énergie. Une autre période critique prend place du printemps au début de l’été avec la couvaison. Si la poule est surprise plusieurs fois, elle va abandonner le nid et laisser ses poussins seuls, sans protection. La survie des jeunes étant déjà très faible naturellement, ce phénomène accentue, d’autant plus, ce risque de mortalité chez les jeunes oiseaux.

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Grand tétras en période de nidification sont principalement les pratiques sportives terrestres comme la randonnée, le ski, le VTT.
Domaines d'activités concernés :
Manifestation sportive, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuindéc.
Contact :
Parc naturel régional du Haut-Jura
29 Le Village
39310 Lajoux
03 84 34 12 30
www.parc-haut-jura.fr

Lieux de renseignement

Office de Tourisme Haut-Jura Saint-Claude

3, place de l’Abbaye, 39200 SAINT-CLAUDE

https://www.haut-jura-saint-claude.comcontact.ot@hautjurasaintclaude.fr03 84 45 34 24

Accès routiers et parkings

Depuis Saint-Claude prendre la direction de Septmoncel/Lajoux par la D436.

Stationnement :

parking de la Maison du Parc à Lajoux

Voir sur jura-tourism.com


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :